NET GAY BAROMÈTRE 2020 #6 #COVID

NET GAY BAROMÈTRE 2020 #6 #COVID

Rédigé le 03/06/2020
ALAIN LEOBON


Alors que l’émergence du COVID-19 dans nos sociétés a bouleversé nos relations aux autres et nos habitudes, aucune étude française ne questionne, à ce jour, l’impact de la pandémie chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes et, plus particulièrement, pour certaines sous-populations clefs rejointes par le NGB (ex. chemsexer, travailleurs du sexe, personnes trans, etc.).

Le renouvellement du NGB 2020 vise donc principalement à faire évoluer l’enquête pour évaluer l'impact du COVID-19 sur : 1) son activité professionnelle, ses revenus, son contexte de vie et son lieu de résidence, 2) sa vie de couple, 3) l'usage du réseau Internet à des fins sociales ou de rencontres, 4) sa sexualité avec des partenaires réguliers ou occasionnels, 5) sa fréquentation des lieux de socialisation et de rencontres LGBTQ, 6) sa consommation d'alcool ou 7) d'autres substances psychoactives, 8) le travail du sexe, 9) la réduction des risques appliqués au COVID (et sa variation selon le contexte relationnel), 10) le stress ressenti en contexte covid (c'est-à-dire en situation de confinement ou de distanciation sociale moins stricte), 11) l'impact plus global du confinement sur sa santé mentale.

Alors que les associations tentent de répondre aux besoins des populations LGBTQ, peu de travaux de recherche sont susceptibles de soutenir et d'orienter leurs interventions sur leurs besoins globaux en santé. Cette édition sera donc importante pour proposer aux groupes communautaires  quelques pistes permettant d’inclure le COVID-19 dans leurs actions de terrain.

Depuis plus de 30 ans, le VIH a conduit les HSH à mettre en place des stratégies de Réduction Des Risques (RDR) et « se réinventer autour du Covid » pourrait être, pour les communautés LGBTQ+, un nouveau défi.

Le NET GAY BAROMÈTRE 2020 #6 #COVID sera lancé le 30 Juin succédant à une période de pré-test débutant le 21 Juin.